L’ONF et le Club Vosgien et les communes forestières appellent les usagers de la forêt à la plus grande prudence face aux nombreux risques qu’elles présentent actuellement, notamment à cause des arbres morts, des incendies et des chenilles urticantes. Les forêts sont épuisées par les conditions météorologiques subies ces dernières années, en particulier 2018 et 2019. Les arbres sont affaiblis et présentent plus de branches mortes ou cassées qu’habituellementLes conditions sèches du mois d’avril 2020 ont encore accentué le phénomène. Il convient donc d’être extrêmement vigilant.

Gare aux feux de forêt

La sécheresse augmente aussi le risque d’incendie. Les feux de forêt sont souvent provoqués par des négligences. Dangereux pour les promeneurs et les riverains, le feu détruit aussi la forêt et les animaux. Si la végétation se réinstalle après un incendie, plusieurs décennies sont nécessaires pour que la biodiversité se rétablisse. Un seul comportement valable : n’allumez ni feu ni barbecue, ne fumez pas en forêt.

Tenir les chiens en laisse

Les propriétaires et gestionnaires de la forêt rappellent également aux promeneurs qu’ils ont l’obligation de tenir leurs chiens en laisse pour éviter qu’ils ne s’attaquent à la faune. Au printemps, saison des naissances, la divagation constitue d'ailleurs une infraction pouvant être verbalisée. Il est également recommandé de ne pas toucher les jeunes animaux.

Enfin, indique le Club Vosgien, la période de confinement a énormément retardé les travaux d’entretien et de balisage, tels que signalisation arrachée ou endommagée, arbres en travers des sentiers, etc. En cas de constat d’anomalie, il invite les promeneurs à les signaler via son site internet : www.club-vosgien.eu